6 avril 2021
13:30
Débat en ligne

[Webinaire Cepag Bruxelles] Décodage : l’enseigne Caméléon, une forme nouvelle de coopérative ?

 

>>> Inscription ici <<<

Le 25 novembre 2020, l’enseigne Caméléon, comptoir de ventes privées bien connue en Brabant Wallon, était déclarée en faillite, entrainant avec elle la perte de 110 emplois.

Après 2 projets de reprise refusées par le curateur de l’enseigne, une solution originale est finalement trouvée pour permettre au groupe de renaitre de ses cendres : trois investisseurs réinjectent des fonds dans l’enseigne, suivis par 80 salariés. Ces 80 salariés sont réintégrés sous le statut de candidat-repreneur, accompagnés par l’ASBL Job Yourself : ils resteront chômeurs pendant 2 mois tout en continuant à travailler pour la marque. Après 2 mois, le fruit de leur travail sera réinvesti dans la société en échange d’une participation comme actionnaire pouvant aller jusqu’à 24 % des actions. En plus de cette formule unique, la nouvelle direction annonce également le développement futur d’autres activités : espaces événementiels, échoppes de nourriture, etc.

Cette forme de reprise, accompagnée par l’ASBL Job Yourself (avec le soutien de la Région Bruxelloise) est une première en Belgique. Elle pose donc question, tant par l’originalité de la formule choisie que par les interrogations qu’elle suscite pour l’avenir.

 

  • Aujourd’hui, alors que la pandémie de Covid connait ses (supposés) ultimes soubresauts, où en est l’enseigne Caméléon ?
  • Comment s’est déroulé en pratique cette reprise ?
  • Quelles spécificités se cachent derrière le statut de candidat-repreneur ?
  • Quelles leçons faut-il tirer de cette expérience ?
  • Assiste-t-on à l’émergence d’une nouvelle forme de coopérative ?

 

Ce webinaire de décodage proposé par le CEPAG Bruxelles sera l’occasion de faire le point, en présence de :

  • Jean-Olivier Collinet, Administrateur délégué chez JobYourself
  • Pascale Switten, Managing director chez Caméléon
  • François Moens, Coordinateur de l’ABSL Propage-s, actif sur les questions d’économie coopérative.