25 mars 2020

Information importante sur le montant de l’allocation de chômage temporaire

La procédure de demande pour le chômage temporaire pour force majeure a été simplifiée et accélérée, mais ne se fait pas automatiquement. Les employeurs doivent toujours introduire une déclaration. Et les travailleurs doivent remplir le formulaire et choisir leur organisme de paiement.

Vu le nombre important de demandes de chômage temporaire pour force majeure à la suite de la crise du coronavirus, il a été décidé, via la concertation sociale, de simplifier fortement les procédures pour l’introduction du chômage temporaire ainsi que les formalités qui y sont liées. Ceci, aussi bien pour les employeurs que pour les travailleurs. Toutefois, dire que tout se fait maintenant « automatiquement » serait aller un peu trop loin.

Les employeurs doivent indiquer le chômage temporaire dans la déclaration des risques sociaux (DRS).

Les travailleurs doivent introduire une demande de chômage temporaire pour crise du coronavirus auprès des organismes de paiement, à savoir les services chômage des syndicats FGTB, CSC et CGSLB ou auprès de la CAPAC (Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage). Ensuite, les organismes de paiement des organisations syndicales veilleront au paiement correct auxquels les travailleurs ont droit.

Quel sera le montant de l’allocation de chômage temporaire?

Personne ne recevra juste une avance ou un montant de 1450 euros, nous nous efforçons de faire l’ensemble des paiements en début de mois, avec le montant correct.

Du 1er février au 30 juin 2020, l’allocation de chômage temporaire est exceptionnellement à 70% de votre salaire (éventuellement limité), quelle que soit votre situation familiale. Le salaire maximum sur lequel ce montant est calculé est de 2 754,76 euros bruts. Si vous gagnez plus, votre allocation sera toujours calculée sur ce montant plafond.
La prestation minimale est de 55,59 euros / jour à partir du 1er mars, soit 1445,34 euros bruts par mois.

Une retenue à la source de 26,75% est déduite de l’allocation de chômage temporaire. Cela signifie que la prestation maximale si vous êtes en chômage (plein temps) temporaire est de 1412,5 euros nets par mois. En plus de votre allocation, vous recevrez un supplément net de 5,63 euros.

Les organismes de paiement des syndicats veilleront, en dépit des défis liés à la crise du coronavirus, à ce que les dossiers des milliers de demandes supplémentaires soient réglés rapidement.